En vrac

Fil des billets

mercredi 22 mai 2024

En vrac de mai 2024

Loi de Moore et loi d’erooM

Très en vrac

  • We Need To Rewild The Internet , par Robin Berjon. Une merveille, ce papier !
  • C’est vieux mais c’est excellent : This is not fine, le fameux même du chien dans la maison qui brûle et qui affirme “This is fine” (“tout va bien”), mais revisité.
  • L’histoire inspirante de Gianluca Grimalda, ce chercheur viré pour avoir refusé de prendre l’avion; avec cette citation qui vaut de l’or : « J’ai vraiment eu 99,99 % d’interactions positives avec les personnes croisées. Je suis vraiment d’accord avec le journaliste George Monbiot quand il dit que nous sommes une société d’altruistes gouvernés par des psychopathes. »
  • C’est vieux mais c’est par Tim Berners-Lee, donc c’est bon ! Marking the Web’s 35th Birthday: An Open Letter . “Underlying its whole infrastructure was the intention to allow for collaboration, foster compassion and generate creativity — what I term the 3 C’s. It was to be a tool to empower humanity. The first decade of the web fulfilled that promise — the web was decentralised with a long-tail of content and options, it created small, more localised communities, provided individual empowerment and fostered huge value. Yet in the past decade, instead of embodying these values, the web has instead played a part in eroding them.” Après, Sir Tim va vers le protocole Solid, sujet qui m’a été cher pendant des années, mais auquel je ne crois plus guère.
  • Praticable (ex-Collectif BAM), c’est fini. C’est dommage, mais au moins c’est fait proprement. Merci à eux pour le travail accompli. Parmi les choses qu’on leur doit, leur excellente Inspirothèque des limites numériques ;
  • Un tiers du trafic Internet pollué par les bots malveillants. 50% du trafic vient des humains, 17% vient des robots de Google et de Bing (et autres moteurs de recherche) et presque 33% des “bad bots” pour “récupérer des données, tenter de se connecter à des services sans accès légitime, revendre des produits avec une marge (scalping), monter des fraudes sur la publicité online ou simplement dégrader les performances d’un site confronté à un afflux de requête” ;
  • Pouvons-nous faire décroître l’économie ?, un documentaire sur Arte d’une durée de 25 mn. Très bonne introduction à la décroissance. Chaudement recommandé !
  • Plus de 300 scientifiques du climat terrifiés par l’avenir de la planète : “Le journal britannique The Guardian a interrogé 380 des plus grands scientifiques du climat. Selon la majorité d’entre eux, la température moyenne sur la planète va augmenter d’au moins 2,5 °C, avec des conséquences désastreuses.”
  • The State of the Culture, 2024a une thèse super intéressante. Il y a des gens qui font de l’art, mais c’est pas facile de trouver de l’audience. D’autres font du divertissement, qui est une forme d’art, mais qui a vocation de plaire à l’audience. Donc le divertissement, qui est devenu une industrie, dévore l’art. Sauf que l’industrie du divertissement (séries, films) est en crise car elle est remplacée par le modèle de la distraction. Les applications type Tiktok, ou les Reels des autres applications (Youtube, Facebook, etc.) qui dérive doucement vers le modèle de l’addiction, qui repose sur le phénomène de la dopamine. Cette mise en perspective Art -> Divertissement -> Distraction -> Addiction. Sauf qu’à force de scroller, on arrive à une overdose de dopamine qui mène à un état appelé Anhédonie, “l’incapacité d’un sujet à ressentir des émotions positives lors de situations de vie pourtant considérées antérieurement comme plaisantes.” Et non, ça n’est pas une bonne nouvelle pour la qualité de la culture. Ou de la société.

Transports

Retrocomputing

IA

  • C’est la fin des recherches Google que nous connaissons “Dès le 14 mai, tous les utilisateurs américains peuvent activer AI Overviews. Ils ne verront plus les résultats sous la forme de listes, mais un résumé par une intelligence artificielle”. “D’ici la fin de l’année 2024, Google dit qu’un milliard de personnes auront accès aux recherches résumées par IA”. Depuis des années, Google Search est passé d’une approche “moteur de recherche” qui listait les meilleurs sites Web où se trouve la réponse à “moteur de réponses”, avec des réponses natives extraites soit de services Google (souvent mises en avant) soit d’extraits de sites avec possibilité de cliquer pour visiter le site d’origine.
  • J’ai regardé une vidéo : Mark Zuckerberg - Llama 3, $10B Models & 1 GW Datacenters. Il discute la possibilité de faire des datacenters pour entrainer de l’IA qui consomment 1 GigaWatt chacun et d’y investir de l’ordre de 10 milliards de dollars. Il discute aussi de quand va s’arrêter la croissance exponentielle de l’IA. Aucune considération de l’impact environnemental dans son discours (à moins d’un oubli de ma part). Personne ne lui a parlé de l’accord de Paris ? De l’obligation de descendre rapidement à 2 tonnes d’équivalent CO2 ? Lunaire.
  • AI isn’t useless. But is it worth it? par Molly White.
  • IA, est-ce seulement souhaitable ?, par les copains et copines du Mouton Numérique, comme en écho au lien ci-dessus.
  • Oh, ça a l’air intéressant, ça : Auphonic, Your AI sound engineer for podcasts. Mais quid de l’empreinte écologique de la chose ?

Dix bonnes pratiques de communication sur le climat

Une petite merveille qui cristallise sur ce que j’ai appris en discutant écologie autour de moi : Infographie : 10 bonnes pratiques de communication sur le climat. Les voici :

  1. Instaurer les conditions d’un dialogue
  2. Entamer le dialogue par ce qui vous rapproche
  3. Partir du quotidien
  4. comprendre ce qui va bloquer chez votre interlocuteur
  5. Être alarmant sans être alarmiste
  6. Être honnête
  7. Le climat n’est pas qu’un problème d’écologistes
  8. Insister sur les co-bénéfices
  9. Tout le monde peut agir, à son échelle
  10. Cohérence et exemplarité

mardi 16 avril 2024

En vrac d'avril 2024

Portrait de Tristan avec son vélo pliant

  • Le tout premier baromètre de l’ADEME sur la sobriété semble nous montrer de bonnes nouvelles ! Les Français se pensent-ils sobres ? “83 % des Français considèrent qu’en France nous avons « tendance à accorder trop d’importance à la consommation matérielle » et 77 % pensent que « notre manière de consommer est nuisible à l’environnement ».” Mais attention, il y a :
    • du bon : 74 % des Français pensent que le gouvernement devrait privilégier la protection de l’environnement à la croissance économique
    • du mauvais (en maths ou du moins en perception de soi par rapport aux autres) : 73 % ne considèrent pas consommer plus que la moyenne des Français !
  • L’IA pourrait entraîner une hausse de 80 % des émissions mondiales de CO2 ;
  • Index Conception Responsable, par les Designers Éthiques, qui vise à accompagner les designers au développement de produits numériques éthiques ;
  • La chercheuse Yamina Saheb lance un Laboratoire mondial de la sobriété : “On doit mener une révolution scientifique et culturelle”. En anglais : “World Sufficiency Laboratory” ; Extrait intéressant, en réponse à la question Qu’est-ce qui vous permet de garder espoir ? : “Je cherche à parler à ceux qui ont intérêt à ce que la métamorphose se produise – je n’utilise plus le terme de transition qui induit les gens en erreur car il laisse croire qu’on va garder le système tel qu’il est en changeant simplement les sources d’énergie. La métamorphose implique au contraire un changement radical. Comme dans tous les processus il y aura des gagnants et des perdants, mais là il y aura beaucoup plus de gagnants que de perdants. Donc ce qu’il faut c’est réveiller cette majorité. Ce que je note c’est que je suis sur-sollicitée aujourd’hui, je n’arrive pas à répondre à toutes les demandes, il y a un inversement des tendances. Et je pense que ça va aller tellement mal tellement vite que les gens seront forcés de se tourner vers ceux qui proposent des solutions.
  • Watt-Wise Game Jam, un concours de jeux vidéos qui utilisent le moins possible d’énergie par seconde de façon à faire des jeux vidéos plus soutenables et découvrir de nouvelles directions d’esthétique numérique. J’adore l’idée !
  • Elle est bien bonne : la BBC explique qu’en Ethiopie, la plus grande banque locale a eu un problème informatique et souhaite récupérer l’argent retiré par les clients. Ces derniers ont retiré plus de 40 millions de $ quand ils ont réalisé qu’ils pouvaient prendre plus d’argent que ce qu’ils avaient sur le compte bancaire.
  • Je tombe (tardivement) sur les Chiffres clés du climat - France, Europe et Monde - Édition 2023 - octobre 2023 (aussi au format PDF). C’est très bien fichu, très complet, très didactique. Quelques points ont retenu mon attention :
    • Les données clés sous forme d’une infographie, qui donne des ordres de grandeur à avoir sous la main ;
    • Émissions cumulées de CO2 depuis 1750 par grande région du monde. Le graphe format SVG donne une lecture qu’il convient de garder à l’esprit car les gaz à effet de serre sont cumulatifs. Autrement dit, ça n’est pas tant les émissions à un instant t qui compte, mais l’accumulation au fil du temps. Ainsi, comme le souligne le rapport, “Depuis le début de l’ère industrielle, l’Europe et l’Eurasie ont contribué pour un tiers et les États-Unis pour un quart aux émissions cumulées de CO2. Celles de l’Asie atteignent désormais quasiment le tiers des émissions mondiales, et celles de la Chine 15 %.” En Europe, on émet moins que la Chine en 2024, mais comme on a commencé à le faire 150 ans plus tôt, nous avons déjà “tiré nos cartouches”. À l’inverse, l’Afrique, n’a émis que 2,9% des émissions globales sur la période.
    • Dessous, sur la même page on voit l’Évolution des émissions de GES rapportées au PIB dans le monde entre 1990 et 2021 (graphe format SVG) et on note que les efforts de décarbonation du PIB ont de l’effet au fil du temps. Pas assez, pas assez vite (du tout), mais ça va dans le bon sens.
  • Vous avez envoyé plein de photos sur mapillary et êtes dégouté que ça se soit fait racheter par Facebook ? Vous pouvez donner ici votre accord pour que soient exportées ces photos pour les envoyer sur panoramax, l’alternative éthique d’OpenStreetMap France.
  • Firefox saw an increase in users following Apple’s default browser changes in the EU. ;
  • Dommage que cet édito du Monde soit réservé aux abonnés : « Main invisible du marché », croissance… dernières croyances de l’Occident ?. Il fait un lien vers un vieil article (1999 !) de The Atlantic : The Market as God et un autre, The Religion of the Market: Reflections on a Decade of Discussion. Il y a cette croyance profonde que “les marchés sont fondamentalement bons et que leur libre fonctionnement ne peut pas provoquer d’effets délétères plus importants que ceux que produirait l’action de l’Etat pour les réguler” (…) “Or, la crise environnementale fracture la vision idéalisée d’un marché omniscient et autorégulateur. Tout au contraire : c’est le fonctionnement même des marchés qui est la cause majeure de la dérive climatique et de la détérioration de l’environnement”. Plus loin, l’économiste Eloi Laurent explique : “« La croyance fondamentale est plutôt la nécessité de la croissance, telle qu’elle a été gravée dans le marbre international en 1944 avec la conférence de Bretton Woods. Si l’on reste dans ce cadre, que l’on soit dans un système de marché libre ou non, la finalité sera toujours la croissance » (…) Daniel Cohen, pensait lui aussi que la nécessité de la croissance est la foi qui surplombe toutes les autres dans le champ de l’économie. Elle est « la religion du monde moderne », « l’élixir qui apaise les conflits, la promesse d’un progrès indéfini »
  • Super classieux chez Stellantis : ils demandent à 400 personnes de télétravailler un jour précis et les virent dans un appel sur Zoom (aux USA).
  • Un ex-ingénieur de chez Boeing refuse de voler dans un 737-Max, parce qu’il sait comment il a été construit (Source : CNN Travel) ;
  • Gigaset abandonne les objets connectés et les rend inaccessibles faute de serveurs (aussi chez iGen.fr) L’article est daté du 1er avril, donc méfiance, mais le site officiel de Gigagset confirme l’information. Pire encore, on peut encore acheter ces équipements - devenus inutiles - dans le commerce !
  • Je découvre la page d’Apple.com qui liste les produits obsolètes et ceux qui le seront bientôt (et donc présentés comme vintage). Très utile pour savoir si un produit ancien ou acheté en seconde main aura des pièces détachées ou pas.
  • Je resors cette page : Solarpunk Manifesto. Une merveille, peut-être parce que j’ai un projet de ce genre dans la tête depuis… 2020 !
    • We are solarpunks because optimism has been taken away from us and we are trying to take it back. / Nous sommes solarpunks parce que l’optimisme nous a été retiré et nous essayons de le reprendre.
    • We are solarpunks because the only other options are denial or despair. / Nous sommes solarpunks parce que nos seules options encore disponibles sont le déni ou le désespoir.
  • Programme des GreenDays2024 @ Toulouse , maintenant avec les vidéos en plus des slides !
  • Comment diminuer l’impact carbone de nos pratiques numériques, Quelques liens intéressants dans cet article réservé aux abonnés :
  • Transport : C’est officiel, à Paris, le vélo met l’auto dans le rétro. “Selon l’Institut Paris Région, la part des déplacements à vélo est également supérieure à celle de la voiture pour les déplacements entre la capitale et la petite couronne” ;
  • Le vélo, un potentiel inexploité pour améliorer la santé (et le climat), où on apprend que :
  • Sévère mais juste : Une bulle d’intelligence artificielle et de stupidité naturelle, par Ploum ;
  • The Blind Spots of the Green Energy Transition by Olivia Lazard est une présentation passionnante qui démontre comment la paix dans la monde et la décarbonation sont liés, avec une mise en perspective intéressante : les pays où se trouvent les minerais pour la décarbonation du monde sont (souvent) ceux qui sont à la fois les plus fragiles en terme de politique et de corruption, les plus à même d’être victime du changement climatique et aussi là où se trouvent les ressources écologiques qu’il faut protéger. Et puis il y a cette punch-line de dingue : We need to “start shifting our thinking about innovation. Innovation in our times is about bringing back economic footprint within planetary boundaries. Anything else, even the coolest of new products, if it isn’t aligned with that goal, it’s not innovation, it’s business as usual.” . La version française : ” Il faut changer notre façon d’imaginer l’innovation. En ce moment, l’innovation doit consister à ramener l’empreinte économique à l’intérieur des limites planétaires. Si ce que vous faites n’est pas aligné avec cet objectif, ça n’est pas de l’innovation, c’est du business as usual”.
  • Au Greenwashing Comedy Club, mieux vaut rire que pleurer de la crise climatique ;
  • L’année dernière, j’ai participé à la première édition de la conférence Demain Maintenant dont le slogan est “Tu as changé ton style de vie personnel pour l’aligner sur tes valeurs sociales et écologiques. Maintenant, comment aligner ton travail ?” En toute franchise, j’avais adoré ! Ils sont repartis pour une nouvelle édition, et je vous recommande chaudement cet événement !
  • Command-line Tools can be 235x Faster than your Hadoop Cluster, ce qui me fait dire que l’innovation n’est pas toujours un progrès (Hadoop est indéniablement une innovation comparé à la ligne de commande. Mais coté ressources consommées, on n’est pas du tout dans le même ordre de grandeur !). Merci à ;
  • The Turing Lectures: The future of generative AI par Michael Woolridge est une vidéo très intéressante si on parle l’anglais et qu’on veut mieux comprendre l’IA générative. Il y a une citation (que je cite de mémoire, je ne l’ai pas noté dans l’instant) : “L’IA est une façon d’utiliser des quantités phénoménales de données, avec une puissance de calcul tout aussi phénoménale, pour générer du texte. D’un point de vu informatique, c’est extrêmement peu satisfaisant.” J’ai mis du temps à le réaliser, mais cette phrase résonne en moi. C’est assez étonnant de voir les résultats de l’IA, mais quand on prend en compte les ressources consommées pour cela, c’est en fait pitoyable.
  • US Government on High Alert as Russian Hackers Steal Critical Correspondence From Microsoft. En gros, des pirates russes ont réussi à pénétrer dans les systèmes de Microsoft, pirater des comptes emails de Microsoft et d’agences fédérales américaines et récupérer du code source de chez Microsoft. L’attaque a eu lieu en novembre 2023, a été détectée en janvier 2024, mais il est probable que les pirates aient encore accès aux systèmes. L’été dernier, ils avaient eu un problème similaire, mais les espions étaient chinois.
  • Entretien avec Corinne Morel Darleux dans le cadre de la série “6 nuances de Vert” par l’équipe du média à venir Fracas, qui est en pleine campagne de levée de fonds. Je me suis abonné, et je vous encourage à faire de même !
  • AI Index report par Stanford est passionnant. 2 extraits :
    • En 2023, 52 % des gens sont inquiétés par l’IA, 13 points de plus que l’année d’avant.
    • L’entraînement des IA coûte de plus en plus cher (en énergie, donc en cash) : entraîner GPT-4, c’est 78 millions de $. On se rappellera que l’entraînement du premier modèle Transformer, en 2017, coûtait 900 $ et que celui de RoBERTa Large, en 2019, coûtait 160 000 $.

mardi 19 mars 2024

En vrac de Mars 2024

- page 1 de 274