vendredi 8 avril 2022

En vrac du vendredi

Shopping de luxe à Venise pendant une montée des eaux

J’ai beaucoup de travail en ce moment, et je n’ai même pas eu le temps de faire un article sur la sortie du 3eme volet du sixième rapport du GIEC. Ça n’est que partie remise, du coup je glisse ici quelques liens de gens qui font mieux que moi :

Climat

Numérique et climat

Mobilité

« Cela fait un moment que je cherche des alternatives à la voiture. Un outil de 1,5 tonne pour déplacer une personne de 80 kg, c’est une aberration écologique (…) Si on continue, on va dans le mur. » explique Michel Jacquemin, 65 ans.

J’ai mis un kit électrique sur mon vélo il y a quinze ans, ça a été la révélation. Je me suis rendu compte que je pouvais faire autrement que de prendre ma voiture. Ce menuisier organise ses chantiers de manière à déposer ses outils et matériaux le premier jour en camionnette et s’y rendre ensuite à vélo.

« Projeter un modèle tout-Tesla, c’est mobiliser des quantités de ressources naturelles phénoménales. Quand ils achètent cette voiture, les gens achètent aussi deux camions de minerais avec », justifie Philippe Cabon, 63 ans, polytechnicien à la retraite et coprésident d’In’VD. « La voiture électrique ne règle pas le problème du poids, de la quantité d’énergie consommée. Notre batterie sur le P3 pèse 10 kg ; sur une Tesla, c’est 500 kg », abonde Hélène Jacquemin, 60 ans.

Numérique et GAFAM

Cryptomonnaies, blockchains, NFT et Web3

Note

[1] La page Wikipédia en anglais d’Alan Kay est nettement plus fournie et rend plus justice à sa carrière et ce qu’il fait pour l’informatique.

vendredi 1 avril 2022

Octet Vert S2E12 Sarah Maisonneuve des Ateliers du Bocage

Pour ce douzième épisode de la saison 2, je reçois Sarah Maisonneuve. Sarah est Directrice-adjointe des Ateliers du Bocage. En entendant le nom, on se dit qu’on doit être loin du numérique. Alors oui, c’est un épisode surprenant, avec une structure inhabituelle, mais vous allez voir, nous sommes en plein dans le sujet. Et on a abordé des sujets inhabituels, ou tout du moins qu’on n’attendait pas du tout dans l’Octet Vert. ET C’EST BIEN !!! Je lâche quand même le thème de l’épisode : comment favoriser le réemploi de matériel numérique (et donc limite son empreinte environnementale et sociale) tout en aidant les personnes éloignées de l’emploi d’en trouver un à nouveau ? C’est ce sur quoi travaille Sarah !

Les sujets abordés et quand

  • 01-53 — Travailler sur l’environnement, une vocation
  • 03:00 — Comment la maternité de Sarah a renforcé son engagement, comment rester optimiste face à la crise environnementale
  • 4:30 — Être pessimiste, ça ne sert à rien, autant vivre ça joyeusement et surtout dans l’action. Être heureux fait qu’on est plus efficace.
  • 7:24 — Action au niveau personnel : isoler la maison, chauffage, ventilation, réduction des déchets. L’utilisation d’une cup pour les règles à la place des serviettes hygiéniques.
  • 10:36 — Le travail de Sarah : les Ateliers du Bocage ! Une entreprise qui œuvre à la fois pour l’environnement, l’économie circulaire et l’humain, en accompagnant des personnes qui sont éloignées de l’emploi. Sarah dirige l’unité de reconditionnement de matériel informatique, y compris les téléphones mobiles, cartouches d’impression. Ces matériels sont collectés puis reconditionnés, les données effacées, avant d’être revendus, de façon à ce que le matériel soit utilisé le plus longtemps possible. C’est la meilleure façon de réduire l’impact environnemental et social de ces matériels numériques.
  • 14:14 — Deuxième volet : l’aspect social, avec création d’emplois en local pour des gens éloignés de l’emploi pour des tas de raisons. « Chez nous, c’est un temps pour reconstruire sa carrière professionnelle ».
  • 17:46 — Les autres activités des Ateliers du Bocage, de la menuiserie à la réduction de la fracture numérique.
  • 21:55 — l’inévitable mention du vélo.
  • 23:00 — Le plus grand défi : la rapidité d’action !
  • 23:51 — La source d’espoir : les mentalités changent vite, le reconditionné est devenu à la mode, par exemple. Spéciale dédicace à Alain Souchon : « On nous fait croire que le bonheur c’est d’avoir de l’avoir plein nos armoires », mais on commence à comprendre qu’avec le recul, les prochaines générations vont nous prendre pour des dingues ! Comment va-t-on appeler ces 100 dernières années de surconsommation ? La grande débauche ?
  • 27:44 — Le mot de la fin : Restons positifs, dans l’action, en mobilisant nos proches vers la frugalité  !

Où écouter cet épisode ?

  1. L’Octet Vert sur Apple Podcasts ;
  2. L’Octet Vert sur Google Podcasts ;
  3. L’Octet Vert sur Spotify ;
  4. Le flux RSS de l’Octet Vert ;
  5. L’Octet Vert sur Deezer ;
  6. L’Octet Vert sur Anchor ;
  7. L’Octet Vert sur Breaker ;
  8. L’Octet Vert sur Pocket Casts ;
  9. L’Octet vert sur Podcast Addict ;
  10. L’Octet Vert sur RadioPublic ;
  11. Pour les rebelles, les barbus, les tatoué(e)s, les partisans du old school, les reines et rois du hack et de la bidouille, celles et ceux qui écoutent des podcasts en ligne de commande, le fichier MP3 est disponible !

Les bons liens autour de l’épisode

vendredi 18 mars 2022

Octet Vert S2E11 Clément Pellegrini de Qarnot computing : récuperation de l'énergie des datacenters

Logo Octet Vert marqué Clément Pellegrini

Pour cet épisode numéro 11 de la saison 2, je reçois Clément Pellegrini de Qarnot Computing, entreprise dont il est CTO et co-fondateur. On y parle de la consommation électrique des datacenters…ce que ça consomme de faire tourner ces gros ordinateurs, et ce que ça coûte en énergie pour refroidir (souvent avec une climatisation) ces mêmes ordinateurs. Et si on récupérait plutôt la chaleur pour chauffer des appartements ou de l’eau pour un immeuble ou même une piscine municipale ?

Les sujets abordés dans cet épisode

  • 0:13 - “Je redémarre mon casque, le support Linux n’est pas terrible” :-D
  • 0:50 - Le moment où on se dit que tous les auditeurs vont cliquer sur le bouton “stop”
  • 1:30 - prise de conscience de la crise climatique, de la différence entre les générations
  • 4:15 - L’outil numérique, puissant et indispensable, mais avec un coût énergétique important, tant à la fabrication qu’à l’utilisation
  • 4:55 - De l’importance de l’énergie primaire utilisée pour produire de l’électricité
  • 7:14 - L’inévitable séquence vélo !
  • 8:08 - L’action de Clément au niveau professionnel : Qarnot Computing et la récupération de “chaleur fatale” des ordinateurs
  • 13:02 - Un Datacenter au Portugal qui consommera à terme à lui tout seul autant qu’un demi réacteur nucléaire
  • 14:50 - Et si Aubervilliers, la ville des Datacenters, venait à avoir besoin de plus d’électricité que ce qui est disponible ?
  • 15:24 - Des radiateurs, des chaudières et la saisonnalité des besoins
  • 16:05 - Qarnot Compagit sur la phase d’utilisation, mais qu’en est-il de la phase de fabrication du serveur ? Ré-emploi de matériel Open Hardware OCP
  • 18:21 - Question troll : pour ou contre le nucléaire ? Faut-il utiliser de l’énergie verte pour alimenter un Datacenter ?
  • 21:22 - Qu’est-ce qui est source d’espoir pour toi ? La régulation pousse à s’intéresser à l’empreinte carbone. Et le numérique permet aussi de la réduire, que ce soit par le réemploi, la gestion de l’énergie, la Visio qui permet de réduire les déplacements.
  • 23:30 - La lecture de Clément - Tristan Kamin
  • 24:02 - Le message de conclusion : on va y arriver, et la technologie va nous y aider (mais attention de ne pas tomber dans le solutionnisme technologique !).

Où écouter cet épisode ?

  1. L’Octet Vert sur Apple Podcasts ;
  2. L’Octet Vert sur Google Podcasts ;
  3. L’Octet Vert sur Spotify ;
  4. Le flux RSS de l’Octet Vert ;
  5. L’Octet Vert sur Deezer ;
  6. L’Octet Vert sur Anchor ;
  7. L’Octet Vert sur Breaker ;
  8. L’Octet Vert sur Pocket Casts ;
  9. L’Octet vert sur Podcast Addict ;
  10. L’Octet Vert sur RadioPublic ;
  11. Pour les rebelles, les barbus, les tatoué(e)s, les partisans du old school, les reines et rois du hack et de la bidouille, celles et ceux qui écoutent des podcasts en ligne de commande, le fichier MP3 est disponible !

Les bonnes lectures et liens de Clément

mardi 15 mars 2022

En vrac sur les cryptomonnaies et les blockchains

Affiche publicitaire disant d'acheter du Bitcoin

Je travaille en ce moment sur les cryptomonnaies, et j’ai au passage collecté quelques articles notables que voici, en attendant peut-être un article plus structuré dans le futur ! Notez au passage que la photo ci-dessus de la publicité dans le métro parisien n’est aucunement une incitation à acheter du Bitcoin. Comme l’indique en petit l’affiche :

L’investissement dans les actifs numériques présente un risque de perte en capital totale ou partielle dû notamment à la volatilité des cours des crypto-monnaies.

Note

[1] Comme les dite leur site Web, « le plus important regroupement d’acteurs de l’industrie crypto en France ». À ne pas confondre avec l’Adhan, l’appel à la prière en commun en arabe. Je trouve une amusante coïncidence entre deux religions :-D

vendredi 4 mars 2022

L'Octet Vert S2E10 Emmanuel Pont sur la démographie, la surpopulation et le climat

Logo Octet Vert marqué Emmanuel Pont

Pour cet épisode numéro 10 de la saison 2, je reçois Emmanuel Pont, qui est un ingénieur de 39 ans qui a fait carrière dans le numérique : 6 ans consultant dans l’assistance à maitrise d’ouvrage et plusieurs années dans une startup. Et là, paf, il sort un livre sur un sujet qu’on n’attendrait pas a priori, à savoir la surpopulation face à la crise climatique. Accrochez-vous, ça risque de remettre en cause quelques idées reçues !

Les sujets abordés dans cet épisode

  • 2:00 prise de conscience de la crise climatique et démission de Nicolas Hulot
  • 3:33 Pour faire face : lire, comprendre puis transmettre
  • 07:02 l’article qui dit qu’un enfant c’est 60 tonnes d’eCO2 par an est complètement faux
  • 9:38 : Je ne suis pas qu’un consommateur, mais aussi peut-être un professionnel, un actionnaire, un citoyen, un membre de mon cercle social
  • 11:48 le contrôle des naissances est un on levier pour le climat ? Quel impact pour l’éventuelle politique de l’enfant unique sur le climat. Réponse : quasiment rien !
  • 13:46 Pourquoi quand on dit “le climat c’est un problème de population”, c’est une erreur ?
  • 15:49 La notion de transition démographique
  • 20:18 le livre The Wizard and the Prophet, avec William Vogt et le néomalthusianiste Paul R. Ehrlich, auteur de La bombe P ;
  • 22:12 L’idée reçue qui agace Emmanuel et le fait que le pire n’est jamais certain
  • 24:07 la source d’espoir, c’est que les problèmes à venir sont de nature politique et pas physique. On peut donc changer cela. Le PTEF du Shift Project.
  • 27:01 : La lecture d’Emmanuel, un livre de Matthieu Ricard
  • 28:03 : Conclusion : le monde peut être changé, l’espace des possibles est gigantesque, et les enfants sont facteurs de changement, y compris au niveau de leurs parents.

Où écouter cet épisode ?

  1. L’Octet Vert sur Apple Podcasts ;
  2. L’Octet Vert sur Google Podcasts ;
  3. L’Octet Vert sur Spotify ;
  4. Le flux RSS de l’Octet Vert ;
  5. L’Octet Vert sur Deezer ;
  6. L’Octet Vert sur Anchor ;
  7. L’Octet Vert sur Breaker ;
  8. L’Octet Vert sur Pocket Casts ;
  9. L’Octet vert sur Podcast Addict ;
  10. L’Octet Vert sur RadioPublic ;
  11. Pour les rebelles, les barbus, les tatoué(e)s, les partisans du old school, les reines et rois du hack et de la bidouille, celles et ceux qui écoutent des podcasts en ligne de commande, le fichier MP3 est disponible !

Les bonnes lectures d’Emmanuel Pont

mardi 1 mars 2022

Que dit le nouveau rapport du GIEC sur l'adaptation ?

mon chat, surnommé Chaton, avec une fleur sur la tête

Je vous ai mis une photo de mon chat et son air ridicule pour amortir le choc du rapport…

Voilà, le 2eme groupe du GIEC (270 experts de 67 pays) vient de publier son rapport sur les impacts et l’adaptation, hier. En fait, plusieurs documents :

Un troisième rapport est prévu dans les semaines à venir, rédigé par le groupe III du GIEC, abordera les solutions pour arrêter le changement climatique. Le rapport du groupe I, pour sa part, expliquait l’origine humaine, avec certitude, du changement climatique. Il a été publié le 9 août 2021.

Autres documents

Plusieurs document connexes sont intéressants car plus didactiques et plus concis. J’en ai recensé quelques uns :

Revue de presse

La presse s’est emparée du sujet et ne mâche pas ses mots :

Articles gratuits

Articles payants

On regrettera que certains titres de presse ne publient sur ce sujet vital que pour leurs abonnés :

Et nous, dans tout ça ?

J’ai trouvé le tweet d’António Guterres (le secrétaire général des Nations Unies) intéressant :

J’ai vu beaucoup de rapports, mais rien de tel que le dernier en date du GIEC sur le climat. C’est un atlas de la souffrance humaine et une mise en accusation accablante d’un leadership climatique défaillant. Je sais que partout les gens sont anxieux et en colère. Je le suis aussi. Il est temps de transformer la rage en action pour le climat.

J’aime aussi celui de Peter Kalmus, un climatologue de la NASA :

Si vous n’êtes pas terrifié par la crise climatique, c’est que vous n’y avez rien compris. On ne peut pas le dire plus gentiment et ça ne sert à rien d’adoucir ce propos

J’ignore si vous ressentez de la rage, de la terreur, de la peur, de l’anxiété ou une autre émotion. Mais ces émotions sont normales et transitoires. On peut en tirer une énergie qui nous met en mouvement pour changer cette trajectoire. Les scientifiques sont formels : on peut changer la trajectoire, mais il faut le faire vite.

Pour ma part, j’ai une recommandation pour commencer : faites la simulation de vos émissions de gaz à effet de serre sur NosGEStesClimat.fr, puis faites une copie d’écran du résultat. Cliquez ensuite sur Passer à l'action pour voir où vous avez la possibilité d’agir dès maintenant. C’est gratuit, ça prend 5 minutes, et ça donne une bonne idée de ce que vous pouvez faire au quotidien. (Et pour ceux qui doutent de l’intérêt d’un tel engagement, voici pourquoi vous avez tort).

vendredi 18 février 2022

L'Octet Vert S2E09 avec Vincent Courboulay de l'Institut du Numérique Responsable

Pour le neuvième épisode de la saison 2, je reçois Vincent Courboulay, maître de conférences HDR à La Rochelle Université et Directeur scientifique de l’Institut du Numérique Responsable.

Où écouter cet épisode ?

  1. L’Octet Vert sur Apple Podcasts ;
  2. L’Octet Vert sur Google Podcasts ;
  3. L’Octet Vert sur Spotify ;
  4. Le flux RSS de l’Octet Vert ;
  5. L’Octet Vert sur Deezer ;
  6. L’Octet Vert sur Anchor ;
  7. L’Octet Vert sur Breaker ;
  8. L’Octet Vert sur Pocket Casts ;
  9. L’Octet vert sur Podcast Addict ;
  10. L’Octet Vert sur RadioPublic ;
  11. Pour les rebelles, les barbus, les tatoué(e)s, les partisans du old school, les reines et rois du hack et de la bidouille, celles et ceux qui écoutent des podcasts en ligne de commande, le fichier MP3 est disponible !

Les sujets abordés

  • 1:29 — Les actions au niveau personnel et familial et l’importance d’être cohérent face au climat et, comme le disait Gandhi, « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».
  • 3:44 — Face au changement climatique : les 5 étapes du deuil face au changement climatique
  • 5:30 — Le travail de Vincent, enseignant, chercheur, citoyen impliqué dans l’Institut du Numérique Responsable, le label NR, le programme WeNR
  • 10:24 — Les étudiants (et les jeunes en général) en demande sur le numérique responsable
  • 14:02 — Le fait que les compétences sur le numérique responsable sont trop diffuses sur le territoire français est un problème, et comment la création de contenus libres sur ces sujets pourraient aider
  • 15:12 — les indicateurs de développement durable, concepts essentiel pour faire du numérique responsable, à comprendre au sein de toute l’équipe projet
  • 17:25 — le numérique responsable, ça va bien au delà du problème climatique : People, Planet, Prosperity
  • 20:27 — La fin de l’humanité ? Non, mais peut-être celle de l’humanisme. Résilience vs adaptation
  • 22:20 — Alors, pour ou contre la 5G ? C’est une technologie de transition, comme la 3G.
  • 24:48 — La 5G, favorise-t-elle le renouvellement précoce des terminaux ?
  • 27:15 — Qu’est-ce qui est source d’espoir pour toi ? L’humain et la résilience des écosystèmes naturels
  • 28:12 — Quelle lecture tu recommandes ? Jules Verne, pour sa vision positive d’un projet de société !
  • 29:34 — Premier essai de conclusion : “Le numérique est notre avenir, économisons-le !”
  • 31:02 — “L’ordinateur est une bicyclette pour l’esprit”, disait Steve Jobs et les 50 ans de la loi de Moore
  • 32:13 — “C’est bien d’avoir un vélo, mais savoir où on veut aller avec, c’est mieux !”

Les bons liens de Vincent

La recommandation de lecture de Vincent

mercredi 16 février 2022

Le rapport toxique entre les français et l'automobile

Vidéo de Frédéric Mazzella ,fondateur et président de BlaBlaCar

Frédéric Mazzella, fondateur et président de BlaBlaCar, explique très bien dans une vidéo[1] à quel point la voiture est un énorme gâchis. Ici, il ne fait référence qu’à l’aspect financier des ménages, sans mentionner ce qui vient s’ajouter d’un point de vue pollution, crise climatique et santé publique :

Quand on regarde les coûts qui sont associés à la voiture : une voiture ça coûte environ 6 000 euros à l’année, il y a 38 millions de voiture de France, ça fait à peu près 200 milliards d’euros[2], soit 10 % du PIB.

Donc chaque année on dépense environ 10 % de notre PIB à faire tourner nos voitures.

Dans les coûts des 6 000 euros par an[3], il y a l’essence, le péage, la dépréciation du véhicule, l’assurance, les réparations, le parking, on met tout ça dans une enveloppe, ça fait 6 000 EUR par an, ça fait 200 milliards pour le pays.

Ensuite, on regarde comment on utilise nos voitures, et on se rend compte qu’il y a une très très très grande inefficacité d’usage. Parce que non seulement les voitures passent 96 % de leur vie arrêtées, mais elles passent 0,5 % de leur vie dans les bouchons, 0,8 % de leur vie à chercher une place de parking, il reste 2,7 % de leur vie où elles vont effectivement d’un point A à un point B, ce pour quoi on les a conçues au départ et en plus, quand elles roulent, 3 fois sur 4 il n’y a qu’un conducteur à bord, donc il y a trois places libres.

Ce qui fait qu’on utilise un quart de 2,7 % d’une ressource qui nous coûte 10 % du PIB. Ça c’est l’utilisation[4] rationnelle qu’on fait de la voiture, ce qui est totalement irrationnel.

Par ailleurs,

Autrement dit, il est peut-être temps de repenser notre rapport à la voiture.

Notes

[1] Lors de la conférence Web2Day 2018 à Nantes.

[2] On notera deux approximations qui s’annulent : 6 000 * 38 000 000, ça fait 228 milliards, soit 14 % de plus qu’annoncé, mais ça reste du même ordre de grandeur. Le PIB en 2017 (chiffres officiels disponibles au moment de la vidéo) était de 2 291,7 milliards d’euros, ce qui fait que les 228 milliards représentent 9,95 % du PIB.

[3] Les chiffres sont bien sûr variables selon les sources, mais pour l’Automobile Club Association, qu’on ne peut soupçonner de complaisance dans un sens ou dans l’autre, on tombe sur 6063 € par an pour une Clio essence roulant 8638 km par an.

[4] Il dit « utilisation », mais je pense qu’il veut dire « analyse ».

- page 2 de 595 -